"A bord d’un figaro, nous avons une girouette pour connaitre la force et la direction du vent, un speedo pour mesurer la vitesse du bateau, un compas pour déterminer la route surface suivie et un capteur d’angle de barre pour connaitre la position du safran par rapport à l’axe du bateau. Toutes les informations fournies par ces capteurs sont envoyées dans la boîte noire, autrement appelée "intelligence" car elle contient un processeur. Sur le pont nous actionnons des répétiteurs pour dire à l’intelligence : ‘Prends telle ou telle données en compte, calcule et passe l’info au vérin.’ Le vérin agit sur la barre et on entend le fameux bzzzz, bzzzz, bzz"…..

La suite de l’article dans le numéro 519 de Voiles et Voiliers.

Share This

Share this post with your friends!